Biennale Internationale d’Art Textile de Villefranche sur Saône

Samedi 14 mars nous avions rendez-vous place de la Fraternité avant sept heures pour prendre le bus pour le salon à Villefranche sur Saône.
Ce sont deux chauffeuses très agréables qui nous ont conduites sur place. C’est donc un bus de 52 femmes qui est parti à l’heure.
Quilt en Beaujolais s’est transformé en Biennale Internationale  d’Art Textile, un salon extraordinaire, avec 1500 oeuvres exposées, 25 pays représentés, de nombreux artistes, une partie commerciale avec 70 boutiques. Rien que du bonheur!
Dans le hall d’entrée l’artisan avec lequel certaines d’entre nous feront un stage en fin de mois expliquait sa technique  de rempaillage de chaises avec du tissu.
Nous avons fait un premier tour de la partie commerciale et commencé de dépenser  pour acquérir tout ce que nous ne trouvons pas localement. Les tentations étaient grandes.
Nous nous étions données rendez-vous au restaurant pour reprendre des forces pour la journée.

Toujours les mêmes qui trinquent!

Après par petit groupes qui se croisaient au coin des allées nous avons repris nos emplettes et puis nous avons visité les expositions.
Je suis très mauvaise photographe et je ne pouvais pas prendre les 1500 patchs ou broderies exposées.
Voilà quelques photos qui donnent bien l’ambiance, la qualité et la diversité des oeuvres exposées.

PEINTURE A L AIGUILLE DE DIMITRI VONTZOS

Un patch trompe l’oeil

Le patch de Danielle Guérin a reçu le prix du Coup de Coeur du public

 Piétiner dans les allées c’est fatigant, heureusement qu’il y avait des chaises pour se poser quelques minutes.

 Dans les oeuvres extraordinaires il y avait de la broderie de paille de Natalya Lashko d’Ukraine.

Nous avons eu le plaisir de retrouver des artistes avec lesquelles nous avions fait des stages Maryse Allard, Danielle Guérin, Odile Texier, Ina Geogetta Statescu…
A 17 h30 après un thé pour nous remonter nous avons repris le chemin de Montluçon. où nous sommes arrivées peu après 20 H.
Les participantes avaient l’air ravie de leur journée, pour la prochaine Biennale, nous nous poserons la question d’y aller un autre jour que le samedi et de partir seulement à 7H30.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.