SAINTE MARIE 2016

Cette année nous sommes parties à quatre faire notre pèlerinage habituel aux temples du patchwork. Guadeloupe qui conduisait a fait le ramassage des voyageuses à domicile,  moi, Marie Anaïs et Ivana que nous avons trouvée en pyjamas. Elle s’était trompée de jour!! Elle s’est préparée en 20 mn douche et valise un record. Dans la voiture nous avons bien ri de sa distraction. 
Comme il faisait un temps splendide nous avons déjeuné à 13 heures sur une aire où nous avons rencontré Michèle et Danièle qui allaient au même endroit que nous. Le hasard fait bien les choses  

Notre première visite a été pour Wesserling où il y avait une exposition de tissus hindous dessinés avec des encres et teints avec des pigments. Ces étoffes racontent  la légende du Mahâbhârâtâ.

Nous sommes de grandes gamines..

Ensuite nous avons retrouvé avec plaisir  Danièle et Barbara qui tiennent le gîte et nos copines de Laval et de la Guadeloupe.  Nous nous retrouvions 18 au petit déjeuner et au repas du soir 17 femmes et un homme Daniel qui appréciait la bonne ambiance qui régnait.

Le cerf et ses biches

Comme d’habitude nous avons très bien mangé et passé de bons jours, nous avons tellement ri et raconté de bêtises.

Le lendemain direction le centre commercial où  nous avons  commencé à faire chauffer  la carte bleue. Malgré les kits en instances et les monceaux de tissus à la maison nous sommes comme des enfants dans une boutique de chocolat. Le soir on se montrait ce qu’on avait acheté et cela nous donnait de nouvelles envies..bref toute la semaine nous avons fait un séjour au centre commercial pour rapporter de quoi gonfler encore plus notre magasin personnel.
Une surprise nous attendait à l’entrée du centre commercial une Fiat 500 recouverte de patch. Plus de 150 quilteuses ont participé à ce challenge.

Les organisatrices de ce projet

Tous les jours nous avons retrouvé Françoise et c’est à cinq que nous avons visité les 20 expositions sur quatre sites.

Nous avons toutes des goûts différents mais nous avons eu de nombreux coups de coeur pour les ouvrages exposés par les artistes. J’ai choisi quelques photos qui donnent une idée des patchs exposés avec une grande tendance, des ouvrages machine très bien réalisés avec des sujets très différents.
Nous ne ferons sans doute pas de telles oeuvres mais ces visites ouvrent l’esprit. Pour voir un maximum de photos je vous conseille d’aller sur le site de France Patchwork, vous verrez un beau reportage exhaustif sur  les ouvrages exposés. J’ai opté pour un reportage souvenir.

Nous avons particulièrement apprécié les ouvrages de Val Patch exposés au Temple Réformé. Ce club travaille très bien et nous avons pris quelques idées pour nos prochains travaux à Rimard. Le thème de leur travail était  l’Hiver saison de Noël.

Travail de groupe


L’intérêt des expositions est de rencontrer des artistes comme Denise Labadie une américaine qui fait un travail magnifique sur les dolmens, les menhirs. Nous avons beaucoup apprécié de parler avec elle Avec beaucoup de gentillesse cette artiste renommée qui est exposée dans des galeries a pris le temps de nous expliquer son travail, ses techniques, une belle rencontre!

Denise Labadie une artiste américaine au nom français

Lager Malin qui exposait au Lac des portraits extraordinaires. C’est avec plaisir que nous lui avons dit notre admiration pour ce travail d’art textile.

Un portrait textile hyper réaliste.

l’artiste très disponible

Sans oublier Edita Sitar à la Villa Burrus, Ina Statescu à la Mine d’Argens et les Dames du Conquet à Liepvre.

Un modèle de’Edita  Sitar
Le groupe les dames du Conquet

Nous avons aussi été très sensibles à l’échange entre des françaises et des afghanes. Les françaises envoyaient une ébauche de broderie que les afghanes terminaient. Une photo du bloc original et le bloc fini  permettait  d’apprécier le travail.

Les formatrices des machines à quilter long arm ont fait revivre de vieux quilts tachés, déchirés et en ont fait des oeuvres d’art.

A l’église Saint Nicolas à Sainte Croix aux Mines nous avons pu voir 18 quilts fait par des ménonites américaines  et canadiennes pour venir en aide aux hollandais après la deuxième guerre mondiale.

c’est une partie de l’histoire du  patch  qui m’a tpuchée. Mon père à sa sortie de camp de concentration avait lui aussi reçu deux patchs offerts par une société caritative américaine. J’en conserve un précieusement
Le séjour à Sainte Marie c’est aussi le plaisir de se retrouver au gîte avec les copines et de passer 6 jours d’amitié, de rires et d’émotions partagés.

De retour après une bonne journée de visite un peu de calme sur notre terrasse avant l’apéro le repas et les soirées en groupe..

Réunion dans notre gîte 

Nous n’avons pas perdu nos bonnes habitudes, le samedi nous avons fait du tourisme et acheté du vin pour faire la fête en famille. Pendant toute la semaine nous avons essayé de trouver de la choucroute  pour nous et les copines. Notre magasin habituel étant fermé, pour une fois que nous avions emporté deux glacières nous sommes rentrées sans choucroute!

Nous avons fêté l’anniversaire de Geneviève qui était très émue. Barbara et Danielle lui ont offert une cigogne en peluche qu’elle rapportera à la Guadeloupe. Un bon souvenir.

A la fin de la semaine nous avons pris ensemble notre dernier repas

Le lendemain nous avons repris le chemin de Montluçon, Guadeloupe a réussi à caser les bagages, le vin et nos emplettes, un vrai miracle. Nous sommes rentrées des images plein la tête en espérant se retrouver bientôt en Alsace pour le  vingt troisième salon . Maintenant le travail nous attend, c’est bien de faire des achats encore faut-il tailler dans ces beaux tissus.

1 réflexion sur “SAINTE MARIE 2016”

  1. Encore un séjour inoubliable !!! merci pour ces reportages qui complètent ceux vus ça et là et sur le site de F P.
    Vous aviez l'air de bien vous amuser…..
    A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.